LE CAFÉ MATINAL AVEC ANNE-CLAIRE GAMBET AU CAFÉ LOUSTIC

Gambette / Alfa.K (Nail art)

Anne-Claire Gambet aka Gambette est graphiste et créatrice des vernis imprimés Alfa.K. Nous avions été présentées par une amie en commun, Caroline, il y a quelques années après un concert à l’église Saint-Eustache. Et même si ni l’une ni l’autre ne nous souvenons du concert, nous sommes restées en contact via les réseaux, de loin. Depuis, Anne-Claire a fait du chemin entre Berlin et Paris en multipliant les activités créatives. Nous nous sommes retrouvées au Café Loustic pour un moment acidulé où nous avons parlé manucure, design et business. Rencontre avec Anne-Claire Gambet, une femme créative jusqu’au bout des ongles !

Anne-Claire Gambet & Lia Rochas-Pàris alfak_2 Alfa K & Lia Rochas-Pàris Alfa K & Lia Rochas-Pàris Alfa K & Lia Rochas-Pàris Alfa K & Lia Rochas-Pàris Alfa K Alfa K & Lia Rochas-Pàris Alfa K & Lia Rochas-Pàris Alfa K & Lia Rochas-Pàris Alfa K & Lia Rochas-Pàris
Anne-Claire Gambet & Lia Rochas-Pàris alfak_13 alfak_14
Anne-Claire Gambet & Lia Rochas-Pàris / Photographies de Shehan Hanwellage

Lia : À la base tu es graphiste, comment es-tu arrivée à faire du Nail art ? 

Anne-Claire : Je vais te raconter un peu mon parcours. J’ai fait une école de graphisme et puis j’ai dû vite travailler. J’ai été vendeuse chez Zadig & Voltaire, ça devait durer 3 mois et ça a duré 3 ans ! Je suis partie à Berlin pour un WE et finalement, j’ai tout plaqué à Paris et suis revenue quinze jours après. Là, j’ai appris la sérigraphie et j ai pris du temps pour moi, pour dessiner. Vu que j’étais Freelance, je suis revenue à Paris où j’avais plus d’opportunités. Je m’intéressais déjà au Nail art et très vite du petit hobbie c’est devenu mon entreprise. Aujourd’hui, ça fait presque trois ans qu’alfa.K est né !
 
Lia : Trois ans déjà ! J’aime beaucoup cette manière de poser du vernis. Rapide, efficace, sans tache ! Une révolution.
 
Anne-Claire : Oui, les vernis imprimés permettent quelques fantaisies. En plus, ils s’appliquent en quelques secondes, pas besoin d’attendre que ça sèche, et s’enlèvent aussi facilement qu’un vernis classique, au dissolvant.
 
Lia : Tu les fais fabriquer en Chine ?
 
Anne-Claire: Au départ, je voulais les faire en petites éditions limitées produites en Europe, mais simplement ici ça n’existe pas. En fait en Asie ils sont spécialistes pour ce genre de produits. J’ai quand même dû faire appel à quelques dizaines de fabricants en Asie avant de trouver THE NAIL PATCH : en Chine.
 
Lia : Ça devait être toute une aventure ! Quel est le processus de fabrication ?
 
Anne-Claire: Les patchs sont imprimés en sérigraphie. Du coup, mon background en sérigraphie appris à Berlin m’a permis de mener le projet entièrement, concevoir les designs, les packs… C’est toujours mieux de savoir comment les choses se ficellent !
 
Lia : Pourquoi avoir choisi le nom « Alfa-K » ?
 
Anne-Claire : « Alfa Kératine » est la molécule qui compose les griffes des animaux : ça fait un peu griffe parisienne ! (rires) Et ce n’est qu’après coup, que j’ai réalisé que ça s’approche d’Anne-Claire.
 
Lia : Au final, il y a toujours une connivence entre les éléments qui nous entourent, consciemment ou pas… Par le biais d’Alfa-K, tu fais pas mal de collaborations comme avec Leslie David ou encore Masomenos et Camille Walala… C’est une manière d’exposer le travail d’autres artistes et designers mais sur un support inédit, au bout des doigts !
 
Anne-Claire : Oui, toutes sortes de collaborations. Par exemple au Who’s next j’ai fait une collaboration avec Kure Bazaar, une marque de vernis à 85% végétal. Une marque vraiment chouette ; ils ont un Nail Kitchen au Bon Marché. Ou encore récemment, j’ai travaillé avec l’artiste berlinois Wilhelm Klotzek pour le design et la réalisation de mes displays et mon amie Charlotte Dualé pour les dernières séries de photos. Ma frustration en tant que Freelance c’était de bosser beaucoup toute seule dans mon coin, alors que j’adore la dynamique à plusieurs. Alfa-K c’est ma bonne excuse pour travailler avec d’autres artistes.
 
Lia : J’ai vu sur Instagram que tu reprenais aussi ton activité en tant que Gambette !
 
Anne-Claire: Oui, activement et en parallèle d’Alfa-K. Je reviens de Dubaï où mes distributeurs vont ouvrir un Nail Spa spécialisé dans le Nail art sur Jumeriah Beach road ; j’y ai fait une fresque en tant que Gambette pour mettre en avant Alfa-K. Derrière Alfa-K, c’est pas une grande entreprise, c’est moi, Gambette. Je fais la conception, la distribution, la com’…
 
Lia : Paris / Berlin / Dubaï ! All around the world (rires)
 
Anne-Claire : (rires) Oui, parfois Paris me manque, mais j’ai tellement plus de temps et de liberté pour créer à Berlin. Plus d’espace, plus d’espaces verts aussi, j’ai pris le pli d’un rythme plus calme. J’ai trouvé un bon compromis en vivant à Berlin, ça ouvre d’autres perspectives sur l’Europe, c’est une bonne plateforme, et je peux toujours venir faire des sauts à Paris.
 
Lia : Quels sont les projets à venir en tant que Gambette ?
 
Anne-Claire: Je vais lancer une collection capsule de sweats en pièces uniques.
 
Lia : Comme le sweat que tu portes ?
 
Anne-Claire : Oui, je l’ai fait chez moi, avec du vinyle de couleur, des ciseaux et une presse à chaud. Et sinon, je travaille sur une collection de foulards en soie en ce moment.
 

One thought on “ALFA-K
Café Loustic

  1. Oh j’adore cette interview filles ! Même s’il n’est pas interdit aux garçons de poser du vernis. Cette Anne-Claire dégage une énergie formidable ! Et quels yeux !

Répondre à Sylviane Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *