LE CAFÉ MATINAL AVEC SÉVERINE REDON À LA VILLA ROSE

Fondatrice de l’agence Artdicted et de la Villa Rose, co-fondatrice de l’espace Le Coeur avec Maroussia Rebecq et initiatrice des rencontres entre Wise Women, Séverine Redon est une femme pleine de ressources qui fédère des rencontres insolites. Nous nous sommes retrouvées dans le salon de thé à la Villa Rose, cet hôtel particulier du 19ème siècle transformé en maison de famille où foisonnent les énergies créatives. Avec Séverine, nous avons discuté du plaisir que procurent les projets créatifs et collaboratifs, des signes de la vie, de la force et de la joie. Rencontre avec Séverine Redon, une Wise Woman discrète et généreuse qui mène les projets avec brio.

Le Café Matinal, Villa Rose, Roman-photo Le Café Matinal, Villa Rose, Roman-photo Le Café Matinal, Villa Rose, Roman-photo Le Café Matinal, Villa Rose, Roman-photo Le Café Matinal, Villa Rose, Roman-photo
Séverine Redon & Lia Rochas-Pàris à la Villa Rose / Photographie de Shehan Hanwellage

Lia : Peux-tu me parler de ton agence Artdicted ?

Séverine : Artdicted existe depuis dix​ ans. Initialement, j’ai monté cette structure parce que j’en avais marre de bosser dans des grandes boites. J’avais envie de liberté et d’investir le terrain culturel. L’idée était de ​développer des collaborations entre entreprises et artistes, ​d’investir l’événementiel autrement en apportant une part culturelle forte. Pour moi, la culture est une source d’apaisement et d’énergie. Je suis très heureuse aujourd’hui de pouvoir travailler avec des personnes créatives. C’est très stimulant.

Lia : Nous nous sommes rencontrées grâce à Maroussia avec qui tu as fondé Le Coeur dans le Marais.

Séverine : J’ai connu Maroussia depuis des années dans une tour à la Défense. Nous nous étions rencontrées dans un cadre professionnel et nous sommes devenues amies en collaborant notamment sur un festival dans le sud de la France. ​C’est super de bosser avec des ami(e)s. Il y a une énergie collaborative détonante. ​Puis o​n a co-fondé Le Coeur il y a un peu plus de trois ans. Maroussia s’occupe de la DA et Artdicted​ gère l’espace et les partenaires.

Lia : Quel est le lien entre Artdicted et la Villa Rose où nous nous trouvons en ce moment même.

Séverine : Je cherchais un lieu pour les bureaux d’Artdicted qui puisse aussi être un outil de travail. J’ai trouvé cet endroit un été. Avec le temps, on a travaillé sur une identité, une programmation, des contributeurs, des gens qui ont du talent. C’est devenu une sorte de maison de famille.

Lia : La Villa Rose est un espace inspirant. On s’y sent bien tout de suite. Avec Maroussia vous avez lancé les dîners Wise Women à la Villa.

Séverine : On avait fait un premier dîner au Coeur avec une douzaine de femmes artistes, galeristes, mécènes… On s’était dit qu’il fallait le refaire mais l’espace du Coeur ne s’y prêtait pas trop. Quand Artdicted s’est installé à la Villa Rose, l’idée de Wise Women est revenue. Avec le fil du temps et l’âge, on a envie de bienveillance, de joie. Dans tout ce que je fais, le plaisir doit être le moteur. Je suis heureuse d’avoir eu des retours positifs, de savoir que certaines filles collaborent entre elles. C’est super ! Tout est fluide.

Lia : C’est un concept fédérateur. Wise Women concrétise un désir de communauté féminine et bienveillante.

Séverine : Quand on est entouré des bonnes personnes, la vie est plus belle, non ? La Villa Rose réunit des personnes talentueuses hors des sentiers battus. Par exemple, Marie Chemorin, l’artiste culinaire qui fait partie intégrante de la Villa, a eu un parcours atypique. C’est ce qui la rend unique. J’ai toujours détesté les étiquettes. Malheureusement c’est très français. Moi, j’aime m’entourer de personnes multi-casquettes.

Lia : Nous sommes voués à démultiplier nos pratiques. Les Anglo-Saxons l’ont compris depuis longtemps. Cocteau était un touche-à-tout, un avant-gardiste ! Tout le monde n’est pas fait pour peindre des lignes parallèles toute sa vie !

Séverine : Je pense qu’il faut ​oser faire et assumer ​ses envies​. Il faut avoir cette force là. C’est dur ! La majeure partie des gens ont peur de prendre cette voie et finissent par suivre des chemins tout tracés. Alors que la créativité est partout. Nous avons tous été enfants. Elle est plus au moins exacerbée. Avoir un lieu comme la Villa Rose permet de développer la créativité à travers des expériences, des réseaux. Pour moi, Wise Women, c’est ouvrir un réseau de femmes qui se sentent bien les unes avec les autres. On a fait plusieurs dîners et le 12*, on va réunir toutes les femmes. Ça risque d’être un gros bordel ! (rires)

Lia : Sans mauvais esprit ! (Rires)

Séverine : J’aime bien l’idée que les femmes s’identifient en tant que Wise Women et puissent faire partie de la communauté. On a toutes des choses à apporter aux autres. Je crois énormément aux signes, aux rencontres. Je suis un peu mystique.

Lia : Garder l’œil ouvert, être au monde et voir les rencontres comme des indicateurs, que l’on soit mystique ou pas. Pour moi, les signes sont comme des boussoles qui permettent d’avancer.

Séverine : Et parfois, on trébuche. Ça fait mal mais il faut continuer. Ça fait partie de la vie. La curiosité, c’est la clé. Je suis curieuse de découvrir. Apprendre à se mettre dans une condition de joie, c’est vivre la vie pleinement en acceptant les petits encombrements.

Villa Rose, Roman-photo

MERRY CHRISTMAS
Salon de thé – boutique de Noël
gifts & puddings
jusqu’au 23 décembre 11-19h

La Villa Rose
84, rue d’Amsterdam Paris 9

One thought on “Séverine Redon
Villa Rose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *